La natalité (France et comparaisons internationales) avril 2020

Le logement social (mars 2020)
30 mars 2020
L’Etat d’urgence sanitaire, analyse des mesures prises
26 avril 2020

La natalité (France et comparaisons internationales) avril 2020

La fiche retrace l’histoire de la natalité en France, avec une baisse ancienne du nombre des naissances (de 1970 à 1995) et une baisse plus récente (depuis 2010 et surtout 2015), en donnant les explications et les éclairages nécessaires. La faible diminution actuelle du taux de fécondité n’empêche pas la France d’occuper la première place en Europe. Dans les différents pays de l’Union, l’histoire joue son rôle, comme le montre, depuis 2000, le relèvement important de la fécondité dans les pays de l’est européen (ces pays renouent avec la tradition d’avant la chute du mur). L’explication des différences de niveau de la natalité est complexe, tenant moins aux aides financières apportées par la politique familiale qu’à la présence ou l’absence d’une politique de conciliation entre vie professionnelle et maternité et à une conception souple ou rigide de la famille. Rien n’est toutefois mécanique. S’ajoutent en effet des éléments culturels, en Allemagne une conception particulière du rôle de la mère, en France le souvenir d’une histoire démographique spécifique. Prévoir l’avenir est alors difficile, la France allant sans doute vers une lente érosion d’une fécondité il est vrai longtemps exceptionnelle.

Fiche : 9 pages, 19 570 caractères

Mots clefs : taux de fécondité, descendance finale, politique familiale, activité féminine